GOGARA

GOGARA/Guillaume Chavanne
Créations au pays basque, Euskal herriko Artea

Ma création est née de l’envie d’interroger les icones et plus largement la « mythologie des signes » d’un territoire, le Pays basque. Les images que vous découvrez et que vous déciderez peut-être d’acquérir sont des créations originales ou tirées en édition limitées à Sare, au pied de la montagne de la Rhune. De nouvelles séries et projets seront présentés régulièrement au fur et à mesure de leur création.

IKON

La croix basque porte le nom de « LAUBURU » en Euskara, littéralement « Les quatre têtes ». Elle est devenue un signe identitaire au fil des siècles. Loin de tout folklore, ses origines
se perdent dans la nuit des temps et de nombreux peuples à travers le monde se sont appropriés ce signe. Avant tout organique, primitif, universel et d’une pureté originelle. Figé… et pourtant animée d’une pulsation invisible. Je me questionne sur la génèse de cette épure qui n’a de cesse de me fasciner… »

 

TRIBAL

Il me plaît à penser que les peuples basques et ceux de certaines tribus lointaines sont de proches cousins. Étendues montagneuses et sauvages, rites, langue, icônes, liberté et tant d’autres sujets entrent en résonnance. Les vautours et les chevaux « sauvages » des montagnes basques et d’amérique savent communiquer depuis toujours par delà l’océan… Goazen… »

– « GOGARA » Guillaume Chavanne

Artiste, j’ai fait le choix de vivre et de créer à Sare, Xara, village d’Ipparalde, le Pays basque Nord. Situé dans la province du Labourd, à la frontière de la Navarre espagnole, à cheval entre montagne et océan. Mythologique, ce territoire est le pays de Xareta, constituées des communes françaises de Sare et d’Ainhoa et espagnoles de Zugarramurdi et d’Urdax. Créateur graphique depuis toujours, je mène une double-vie, la nature et la pêche sont également indispensables à ma bonne activité mentale. Moniteur guide de pêche j’enseigne donc cet art dans les rivières basques et sur l’océan aussi parfois. Une évidence, autant d’eau douce et d’eau salée que de sang coule dans mes veines. La truite se dit Amuarraina* en basque, elle demeure à jamais mon animal de prédilection.

– « GOGARA » Guillaume Chavanne